Madji Baidomti

Vous avez des nouvelles de Rabuel ? Vous voulez savoir ce que devient Leoni ? Ca se passe ici pour donner des nouvelles de tous les anciens joueurs du FCR !

Modérateurs : Roto, Mardi Soir

Répondre
ben7610
Moreira
Moreira
Messages : 1671
Enregistré le : jeu. 9 mai 2002 14:34
Localisation : Lille

Madji Baidomti

Message par ben7610 » jeu. 24 juil. 2008 21:39

Il a signé à  Dreux (CFA2) que l'on pourrait éventuellement rencontrer si notre calvaire se poursuit

http://www.larep.com/sport_28-5987.html" onclick="window.open(this.href);return false;

Image

Avatar du membre
Grosporc76
Moreau
Moreau
Messages : 1186
Enregistré le : mar. 11 mai 2004 09:48
Contact :

Message par Grosporc76 » jeu. 24 juil. 2008 22:54

Dis donc, la photo...

Il a 45 ans?
Tu as le membre qui dépasse.

Avatar du membre
red fighter
Domoraud
Domoraud
Messages : 372
Enregistré le : ven. 2 janv. 2004 14:31
Localisation : Dreux

Message par red fighter » jeu. 24 juil. 2008 23:32

il a meme joué à  l'époque de JPO alors pour te dire...

c'est le seul encore en activité de cette période là  :lol:
RED POWER !!!

ben7610
Moreira
Moreira
Messages : 1671
Enregistré le : jeu. 9 mai 2002 14:34
Localisation : Lille

Re: Madji Baidomti

Message par ben7610 » ven. 19 janv. 2018 18:05

Image

Cet ancien éducateur spécialisé qui entraînait au niveau régional vit désormais aux Etats-Unis. Il a intégré le staff d’un futur club de football professionnel, créé à San Diego.

Il a retrouvé l’hiver de Cergy-Pontoise durant quelques jours, pour les fêtes de fin d’année, avant de repartir vers le soleil de la Californie. Ancien entraîneur de l’équipe fanion du Football Club de Cergy-Pontoise, au niveau régional, Madji Baïdomti vit désormais à San Diego.

Il a rejoint les rangs d’un nouveau club de « soccer » (le terme pour désigner le football outre-Atlantique) créé notamment par les joueurs professionnels Eden Hazard, Moussa Sow, Yohan Cabaye ou encore Demba Ba. C’est ce dernier qui a recruté Madji Baidomti, son ancien partenaire au sein du club de Rouen. Et l’enfant du quartier des Maradas, à Pontoise, qui était jusqu’à présent éducateur spécialisé, a été séduit par le projet du « 1904 FC », en référence aux initiales de San Diego (le S et le D étant respectivement les 19e et 4e lettres de l’alphabet).

« J’ai joué avec Demba à Rouen, et nous sommes devenus très bons amis, raconte celui qui vient de fêter ses 39 ans. Il me parlait de son projet depuis environ deux ans. En juin, il m’a dit qu’ils avaient obtenu la licence et qu’ils montaient le club. » Parti au mois d’octobre pour prendre ses marques au milieu des 1,3 M d’habitants de San Diego, « une superbe ville où il fait bon vivre », Madji Baïdomti a été rejoint en ce début d’année par sa femme Chrystelle et leurs deux fils, Colyam (8 ans) et Djass (5 ans).

« C’est une belle expérience pour eux, explique le titulaire du Brevet d’Entraîneur de Football (BEF). Cela va leur ouvrir d’autres horizons. » Toute la petite famille se retrouve ainsi réunie dans cette «aventure ». «J’ai l’opportunité de faire de ma passion mon métier, souffle l’ancien défenseur passé notamment par les équipes jeunes du PSG. Je vais travailler dans une équipe professionnelle, c’est un changement de monde. C’est aussi l’opportunité de s’ouvrir l’esprit, de voir autre chose.»

Une quinzaine de personnes travaillent actuellement à la création de la future équipe, qui devrait évoluer dans un championnat nommé NASL (North American Soccer League), la deuxième division américaine. La formation jouera dans un stade actuellement en travaux. A l’image de la future franchise. «on construit tout », sourit Madji Baïdomti, qui préfère rester discret sur son salaire. Entraîneur adjoint de l’équipe fanion, celui qui entraîne des jeunes depuis l’âge de 18 ans dirigera également l’équipe réserve.

Pour l’heure, il participe au recrutement des futurs joueurs, en allant voir des matchs et en regardant des vidéos de rencontres. « J’ai toujours voulu entraîner, transmettre aux autres », souffle cet éducateur dans l’âme, qui découvre la mentalité outre-atlantique. «Les américains nous aident beaucoup, souffle le sportif. Ils sont très ouverts. »

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/ ... 500687.php

Répondre